Sans l’Amour et le Vin… Lawrence Power et l’Orchestre d’Auvergne à Clermont-Ferrand

Par Roland Duclos, 21 février 2017

« Il semble s’être joué des pupitres aussi sûrement qu’un Roberto Forés Veses à leur tête en éclaire la complexe subtilité des rapports. […] Le mérite premier de Forés Veses et de se montrer particulièrement attentif et fin lecteur de l’intelligence de cette écriture cultivée que bien trop d’interprètes occultent par ignorance.[…] On retrouve la battue engagée, la gestique impérieuse, soucieuse d’un rendu acéré d’un Forés Veses au tempérament affirmé, volontiers volubile mais sans concession dans le contrôle des phrasés. »

Lire l’article complet

Roberto Forés
Share
This

Post a comment